projets sélectionnés

Dans le cadre des enseignements de la HEAR consacrés aux pratiques sonores et musicales, Gérard Starck, Tom Mays et Bertrand Gauguet encadre un projet d’exposition collective d’étudiants qui investira la question du son et de la musique dans l’art. Neuf pièces ont été choisies à partir d’un appel à projet au mois d’avril 2016. Huit projets ont été retenus pour l’exposition et 1 pour performance le soir du vernissage.

L’expo aura lieu au Shadok à Strasbourg du 8 novembre au 10 décembre 2016 – vernissage  le 8 novembre à 18h.

production : Atelier Culturel, Shadok et la HEAR

Les projets de pièces :

 


Hardware Tree

Louis-Jean Rigal / Guido Pedicone 2016
Ordinateur portable, Carte son, Câbles, Micros
Dimensions Variables

Hard Ware Tree est un arbre étendant ses ramures de part et d’autre d’un espace de 25 m2 environ. Les câbles partent d’une carte son, elle-même reliée à un ordinateur. Ils grimpent au plafond avant de retomber à plusieurs hauteurs du sol, toujours au niveau de l’oreille pour la plus part d’entre eux. Ils sont terminés par des micros, diffuseurs de la composition générée aléatoirement via l’ordinateur.
Cette pièce met en tension les rapports de perceptions visuelle et sonore. Son dessin et son déploiement désordonné dans l’espace s’offre au premier regard. L’appréciation du contenu sonore se noue dans un second temps. Le micro appel la proximité. Maintenant diffuseur, il est réduit à une ultime dimension sensuelle. L’assemblage aléatoire, le choix des samples, la disposition des sources sonores dans l’espace, sont constitutifs d’une expérience se jouant lors de cet instant. L’étreinte se dénoue, l’ultime seuil est franchi, la pièce s’offre à nouveau incomplète. Trop près ou trop loin, la pièce n’existe qu’en fragments de vécus. Elle n’est entière qu’en imagination.

rigal-image1

rigal-image2

Rigal louis-jean-image2


Drone de ville

Audrey Pouliquen
installation sonore, dimensions variables, 2016

Drone de ville est un catalogue non exhaustif de drones urbains. Un drone est un bourdon, une masse sonore stable qui n’évolue pas dans le temps. Ces sons sont produits par l’habitat citadin : à l’intérieur des immeubles quelqu’un allume un chau age, une lampe, fait couler de l’eau chaude et active ainsi les circuits électriques, d’aération, de gaz qui sont placés à l’extérieur, dans la rue. Ces sons de l’espace public sont le signe d’activités domestiques, quelqu’un habite à l’intérieur.
Nos villes sont emplies de ces sons mais notre oreille a appris, s’est exercée à les occulter, à ne pas les entendre. Les enregistrer, les retirer de leur contexte d’apparition et les faire entendre c’est les faire passer du statut de pollution sonore à celui de sons auxquels on porte attention, qu’on écoute.
L’installation spatialisée permet de remettre de l’espace entre ces sons, de rejouer la déambulation qui a permis les prises de son. Les drones, présences stables qui s’e acent au pro t des autres mais qui in uencent souvent de manière inconsciente la perception, sont ici mis en valeur. Ils engagent le spectateur a prendre conscience de sa propre présence.
Le dispositif de di usion est masqué dans l’architecture, des boitiers cachent les hauts-parleurs, la présence est uniquement sonore, aucun visuel ne vient perturber l’écoute qui est en elle-même déroutante.

Photo0248


(fullalbum)

Gaspard Hers & Neckar Doll

Pochette de disque redessiné au feutre, enregistrement youtube modifié.
33cm X 33cm,
dispositif en ligne sur Youtube.
2016

Le projet est de réaliser une collection de disque canulars en ligne. Nous téléchargeons un album entier sur youtube puis modi ons légèrement la hauteur ou la vi- tesse (de 20% environ),et suprimons quelques chansons. Ensuite la pochette est à son tour modi ée, simpli ée, dessinée avec un simple feutre noir maladroitement tout en essayant de garder de la crédibi- lité. La dernière étape consiste à publier l’album modi é sur youtube sans indiquer l’aspect artistique du projet. Idéalement une personne qui ne connait pas l’album pourrait supposer qu’elle écoute la version original.

Les pochettes sont dessinées sur des pochettes de disques 12pouces préalablement repeinte à la bombe en blanc

«collection – (full album)» est un projet à l’image d’un virus culturel et interroge la pérennité des contenus culturel, l’idée de compression et la dégradation jusqu’à la perte du contenu. Le projet joue sur la notion de droit d’auteur et s’inspire ouvertement d’une des pratiques les plus populaires de youtube qui consiste à faire des remakes de vidéos ou chansons en ligne.

hers-image1

hers-image2

Gaspard-Hers-image


0XX0

Jean-David Merhi & Gabriel Jeanjean

OXXO-image


Growl

Ocean Pastier

Pastier-image


Le souffle du monde (II)

Vincent Gallais

Gallais-image


Infusion métallique

Yvan Rochette

rochette-image1+2


Projet Sans-titre (pour le moment)

Emma Kerssenbrock

Kerssenbrock_Emma-image2


L’Hôm – Adaptation performée du théatre des oreilles de Valère Novarina

Zoé Mary, Lucas Laferrière, Salomé Michel

zoemary-image

 

Création numérique – musicale et sonore